Etudes et diagnostic

Afin d'orienter les choix d'aménagement pour les décennies à venir et justifier la pertinence des premières mesures, la municipalité de St Julien en Born a entrepris dès 2009 une vaste étude sur la station de Contis.

Dans un premier temps, le PLU a été modifié :

  • réduction du taux d'emprise au sol de 100% à 60%
  • réduction de la hauteur des constructions de 9m à 7.50m
  • réduction du taux d'imperméabilisation du foncier de 100% à 60%
  • inconstructibilité sur le cordon dunaire

S'appuyant en premier lieu sur les structures publiques communales, intercommunales avec "Côte Landes Nature", le "Pays Landes Nature Côte d'Argent", l'appui de l'architecte-conseil urbaniste Alain CHARRIER a été sollicité.

Les premières enquêtes complètes ont été menées sur l'année 2010. Leurs résultats et analyses ont permis d'obtenir des documents croisés, véritables sources de réflexion pour les élus et citoyens de St Julien. 

L'étude Plan Plage Contis, portée par le GIP Littoral, a été réalisée par l'ONF. Contis a été la deuxième station balnéaire de la région Aquitaine à en bénéficier. Plus d'un million d'Euros ont été investis dans ces aménagements : belvédères dunaires, sanitaires publics à proximité du poste de secours, sécurisation piétonne (lisses bois) et cyclable (zone 30, voie verte), parking rétro-littoral boisé de 95 places en constituent les éléments essentiels.

En parallèle, la commune de Saint-Julien a réhabilité la Maison de la Station ouverte à tous offrant une vue magnifique sur l'océan. En périphérie immédiate, une aire de jeux pour les plus petits et un skate park sont venus conforter l'offre destinée tant aux touristes qu'aux locaux.

Dans la continuité, 2014 a permis moyennant 470 000 € d'investissement d'enfouir toutes les lignes électriques et téléphoniques sur le domaine public, agrémentant ainsi le cachet de notre station.

Le projet de voie de contournement reste à l'étude, la mise à disposition d'une partie de l'assiette foncière correspondante étant soumise à convention avec les services de l’État.